nortik fold 3.8

 

Le nortik fold est un kayak pliant au sens propre du terme! Il est constitué d’une unique plaque, que l’on replie entièrement à la manière d’un origami. Le nortik fold 4.2 d’une longueur de 420 cm est construit dans un matériau massif très solide (le nortilen). Le petit frère, le nortik 3.8, mesure exactement 380 cm de long.

 

Le fold relève d’un concept “origami” révolutionnaire, qui rend l’embarcation prête-à-l’emploi en quelques minutes seulement et qui permet de la mettre à l’eau partout rapidement et facilement. Démonté, on peut le caser quasiment partout. Pas besoin d’avoir un garage ou un emplacement au club de kayak. Il rentre dans un sac confortable qui fait sac-à-dos (inclu dans la livraison) et on peut ainsi le prendre avec soi dans les transports en commun, en voiture, à pied, en avion, etc. On n’aura jamais emmené un kayak à l’eau aussi légèrement, rapidement et facilement!

 

Il y a quelques années nous avons étudié quelques fascicules de brevets datant de la fin des années 60 et du début des années 70, qui poursuivaient déjà l’idée d’une coque de kayak rigide pliable. De là sont nés différents échantillons et prototypes, que nous avons du rejeter, les uns après les autres, faute de matériau approprié. Trouver le bon matériau était à nos yeux l’élément clef pour réaliser un kayak de ce type. Le PE (polyéthylène) ou le PE-HD (polyéthylène haute-densité) par exemple, ont une structure superficielle trop souple, d’autres matériaux sont eux trop cassant par grand froid, etc...

 

Les plaques alvéolaires, qui sont utilisées parfois pour les kayaks de ce type ont une paroi trop mince et les mauvais pliages font des dégats irréversibles, car le matériau possède intrinsèquement un unique sens de mouvement. Il suffit de le tordre une fois dans le mauvais sens pour compromettre la structure interne et avoir ainsi un faux pli à jamais dans le bateau. Dans le choix du matériau, il faut à notre avis écarter d’emblée un tel risque. Un matériau alvéolaire présente en outre un risque d’absorbtion d’eau. Cela se produit à coup sûr dès que le matériau subit le moindre dommage en surface et cela peut entraîner salissures et formation d’algues.

 

Après un certain temps, nous avons fini par trouver un composite, qui répondait aux critères recherchés: solide, anti-UV, résistant au froid et qui plus est extraordinairement tenace. Le matériau solide et massif (pas de cavités!) permet également des installations dans le bateau comme dans un kayak classique, sans que celles-ci n’affectent le matériau. Nous faisons produire ce matériau -que l’on appelle nortilen- spécifiquement pour le nortik fold, dans des dimensions sur-mesure. Sans alvéoles, sans faux-plis et sans salissures durables : c’est à notre avis le matériau idéal pour un kayak-origami!

 

Naturellement, le fold peut être plié et replié un nombre incalculable de fois sur les charnières prévues à cet effet, et on peut nettoyer le kayak facilement, s’il vient à se salir lors de son utilisation. Le matériau fabriqué spécifiquement est innovant, on ne le retrouve nulle part ailleurs dans le domaine des kayaks pliants/origamis, et pardessus le marché, l’effet optique est très élégant. De surcroît, la construction de cette embarcation répond au maximum aux critères de respect de l’environnement. En plus d’une utilisation efficace des matières premières pour la fabrication, la recyclabilité est très importante à nos yeux. Pour certaines pièces nous avons même recours à des matériaux déjà recyclés.

 

Le fold 3.8 est en comparaison avec son grand frère le fold 4.2 plus court, plus compact, plus léger et également un peu moins coûteux. Il entre dans la catégorie des monoplaces courts, c’est un bateau prévu pour des sorties un peu rallongées après le travail ou pour des sorties improvisées à la journée sans gros bagage. Un montage rapide, un design séduisant, ce matériau combiné à un mécanisme de pliage innovant façon origami: tout ceci rend le petit fold absolument unique!

 

Inclus dans la livraison:

Le fold est pourvu en standard de cale-pieds pré-installés et d’un siège confortable, dont l’assise gonflable s’ajuste facilement. Le filet de pont fait aussi partie de l’équipement standard. Le sac de rangement est évidemment inclu, celui comporte des bretelles de sac-à-dos que l’ont peut sinon rentrer à l’intérieur. Pratique quand il faut porter le fold sur un long trajet. Si on veut en revanche le porter autrement, on range les bretelles et ainsi elles ne pendent pas ou ne risquent pas de gêner.

 

 Le nortik fold, c’est d’ailleurs du 100% Made in Germany. Depuis la conception jusqu’aux finitions, en passant par la fabrication des matériaux. Le montage final, le contrôle qualité, tout est fait en local, et pour la plupart à Ulm, dans le sud de l’Allemagne.

 

Vous pouvez découvrir à droite de cette page les rapports de test du nortik fold par la presse spécialisée [en allemand].

 

Caractéristiques:
Temps de montage: 3-5 min

Longeur: 380 cm

Largeur: 66 cm

Poids: ~14 kg

Charge maxi: 115 kg

Matériau: nortilen

Dimensions du sac: 90 x 28 x 70 cm

 

Prix de vente conseillé: 1.449,- €

 

 

Nous avons résumé ici pour vous les avis de la presse:

 

 Critique de la presse et rapports de test du nortik fold

 

Les deux grands de la presse spécialisée, le KANU-Magazin et le Kajak-Magazin, on essayé et testé le nortik fold de manière extensive (KANU exemplaire de mai 2015 | Kajak-Magazin exemplaire de janvier 2016). Le résultat est probant et nous rend très fiers. Dans le KANU-Magazin il s’agissait d’un test produit, dans le Kayak-Magazin, c’était dans le cadre d’un comparatif avec deux autres bateaux-origamis.

 

Montage:

KANU-Magazin: „déplier la plaque, mettre les 4 couples en place, replier la plaque du cockpit, rabattre l’enveloppe dessus, faire coulisser les rails, fixer le siège – et voilà! En fermant la toile du bateau, tout l’intérieur (couples, plaque de cockpit) s’enclenche automatiquement. Seul un bateau “pop up”, qu’on jetterait en l’air et qui retomberait tout monté serait plus simple à monter que celui-là!”

 

Le Kajak-Magazin complète: “le montage suit une logique inmanquable qui ne nécessite quasiment aucune explication”.

Matériau:

Kayak-Magazin: „La stabilité des bateaux, due aux matières plastiques employées, est très variable. Oru et My Canoe [ndlr: les deux autres candidats du test] se contentent d’une plaque alvéolaire. Certainement plus légére, elle est cependant très fragile. Un mauvais pli au montage peut conduire à la rupture des liens entre les alvéoles, ce qui affecte sensiblement la stabilité. Nortik est le seul fabricant qui propose un matériau massif. Le résultat étant une coque de bateau très stable, très semblable à un kayak rigide.”

L’expertise du KANU-Magazin: “après une virée assez longue sur le Walchensee par vent et vagues non négligeables, nous avons pu constater que l’intérieur est resté absolument sec, bien qu’une vague soit passée sur l’avant du bateau à de nombreuses reprises. Surtout, la coque elle-même n’absorbe pas l’eau, car il s’agit d’un matériau massif. En comparaison, dans le “Oru-Kayak”, un autre kayak-origami d’origine américaine, l’eau s’infiltre petit à petit par les arêtes ouvertes dans les capillarités du matériau alvéolaire employé et n’en sort pas d’elle-même.”

Manoeuvrabilité / performances:

KANU-Magazin: „Il est certain qu’un kayak pneumatique est aussi facilement prêt-à-l’emploi, mais pas forcément plus rapidement. De plus, il faut en tant que pilote d’un pneumatique, se contenter d’une manoeuvrabilité assez modeste. Pas le propriétaire d’un Fold 4.2! Grâce à la rigidité et aux terminaisons pointues de la coque du bateau, le Fold ressemble sur l’eau à un kayak rigide. L’avant tranchant fend mieux les vagues que le nez émoussé d’un kayak gonflable, l’arrière donne une bonne direction et une stabilité de trajectoire impeccable. Même par un fort vent latéral qui changeait de direction, le Fold a su garder de lui-même son cap, ce qui n’est jamais une évidence: certains kayaks de mer bien établis ne le font pas et pourraient rougir de ce kayak de “loisirs” parfaitement  réglé! (...) A côté d’un kayak pneumatique de longueur équivalente, le Fold a un comportement de conduite de quelques classes au dessus et offre un intérieur spacieux, qui n’est pas encombré par des chambres à air.”

Extrait du comparatif du Kayak-Magazin: „Le nortik Fold 4.2 est parmi tous les bateaux-origamis, celui qui donne l’impression la plus stable. Sa longueur de 420 cm permet une bonne propulsion. Le fait que nortik ait prévu dans son bateau un siège gonflable confortable mérite des éloges. Chez les concurrents, il faut se trouver parmi les accessoires en option une meilleure assise.”

Résumé / Bilan:

Kayak-Magazin: „Il reste la question de savoir à quoi servent les bateaux-origamis et à qui ils sont utiles. (...) Les origamis ne peuvent pas remplacer les kayaks pliants rigides ou classiques pour les très grands trajets. Au mieux, le nortik Fold 4.2 peut se permettre une rando de plusieurs jours avec un bagage léger. Ces bateaux sont intéressants pour les campingcaristes. Ils se rangent facilement dans le compartiment à bagages et se montent en quelques minutes (...).”

 

KANU-Magazin: „Il faut être bien clair sur un point: il ne s’agit pas là d’un kayak d’eaux vives, avec lequel on peut foncer à tout va sur des bancs de graviers ou encore heurter des rochers. Il s’agit plutôt d’un kayak pour la balade en mer, sur des côtes protégées et en rivières profondes. Le Fold 4.2 n’est pas une chochotte, mais il faut quand même éviter les pierres et les fonds durs. Une bonne devise: „toujours une main de hauteur sous la quille!“ (...) En bref: Le nortik Fold 4.2 est le kayak pliant high tech qui présente probablement le montage le plus rapide et un comportement de navigation absolument accessible aux débutants. Tant qu’on ne lui ordonne pas autre chose (sous la forme d’un coup de pagaie sur un des côtés), le Fold conserve son cap, même par un fort vent latéral. Un bateau de loisirs de luxe d’une immense mobilité (...)” 

 


photos


onTour (extrait du catalogue)


vdéo de montage

vidéo de démontage



accessoires

jupe Thermal-PU (Euro 89.-)

sea sock Thermal PU (Euro 129.-)


vidéos